18 Haziran 2011 Cumartesi

Marcher et Perdre du Poids

 Perdre du poids – Oui, la marche permet de réduire l'embonpoint et d’affiner la silhouette. C'est vers l'âge de 25 - 30 ans que le rythme auquel le corps brûle les calories (métabolisme) commence à ralentir, et malheureusement, il devient à ce moment très difficile de perdre du poids sans se mettre au régime. Et évidemment, la plupart des gens reprennent les kilos perdus une fois l'objectif atteint. Aussi, la meilleure solution, c'est encore le bon sens. Si vous pratiquez une activité physique régulière, votre appétit sera tel que vous consommerez naturellement ce qui sera essentiel pour compenser vos dépenses énergétiques et votre poids se maintiendra. La clé est donc premièrement un régime, puis marcher afin de conserver son poids sans souffrir de la faim.
 La recherche menée par l'Université Duke, publiée dans Archives of Internal Medicine, concernant l'impact de l'exercice et l'embonpoint montre qu’il existe un écart notable entre les participants qui pratiquaient quotidiennement une activité physique et un groupe témoin composé de sédentaires. Après huit mois, ces derniers avaient gagné, en moyenne, 1,13 kg tandis que 73% des participants du groupe des actifs avaient conservé leur poids. Dans certains cas, ils en avaient même perdu. Les chercheurs ont donc voulu savoir quelles étaient la durée et l'intensité d'exercice nécessaires pour maintenir son poids. Ils en sont arrivés à la conclusion que pour une même distance jogger et marcheurs accusaient une dépense énergétique globale similaire et donc une perte de poids sensiblement identique. Rien ne sert donc de courir comme le proverbe nous l’explique.
 En dernier lieu, les bienfaits de la marche sont tout simplement raffermissants et rajeunissants. Après 30 ans, la masse musculaire fond inexorablement, si bien que vers la cinquantaine, une personne dont le poids n'a pas varié d'un kilo verra sa silhouette s'alourdir. Toutefois, en marchant d'un bon pas et en balançant vigoureusement les bras, on renforce ainsi les muscles des épaules, des bras, du dos, de l'abdomen, des cuisses et des jambes, on stimule la circulation tout en faisant travailler les fibres musculaires tout en s’épargnant les blessures courantes des sportifs du dimanche : foulures, claquages, tendinites.
 Réduire le stress – Marcher présente aussi des vertus sur notre psychisme. Les contrariétés de la vie quotidienne surexcitent notre système nerveux, accélèrent notre rythme cardiaque et font monter notre tension musculaire et artérielle. Or, l'exercice physique est aussi un remède contre le stress, ce qui compte ici, ce n'est pas l'exercice lui-même, mais les conditions dans lesquelles on le pratique.
 Si vous marchez rapidement pendant un quart d'heure parce que vous avez peur d'arriver en retard, vous accroissez votre stress. La même marche, à la même vitesse, pratiquée dans un espace vert, avec pour seul but d'améliorer votre santé ou même de réaliser une performance, réduit le stress dont vous souffrez. Et si, grâce à l'exercice physique, vous êtes moins stressés, vous vous sentirez bien dans votre peau et c'est toute votre vision de l'existence qui sera transformée.
 La marche constitue un excellent moyen de se vider l’esprit. Telle une méditation active, elle agit comme une berceuse tonifiante. La sensation d’espace au gré des paysages que nous traversons procure une sensation analogue sur le mental. Elle sert d’exutoire tout trouvé et place l’esprit dans un état de conscience légèrement modifié à même de l’apaiser. L’usage du corps offre l’occasion de se recentrer et confère un sentiment profond d’harmonie. L’activité physique en elle-même s’accompagne d’un cortège d’hormones qui assurent un bien-être et un confort physique particulièrement agréable. 

Source :  Bien-etre 

Bonne Marche ! et si vous aimez laissez des commentaires et partagez avec vos amies sur Facebook et twitter 
deneme1

Hiç yorum yok:

Yorum Gönder

Blog Archive

sayyac


Genel Genel